« La garde à vue d’Ali Laârayedh, un scandale », selon Samir Dilou

Le membre du comité de Défense Samir Dilou est revenu ce mercredi 21 septembre sur l’interrogatoire des deux dirigeants d’Ennahdha Rached Gahnnouchi et Ali Laraâyedh dans le cadre de l’enquête sur les réseaux d’envoi de jeunes dans les zones de tension.

Si Rached Ghannouchi a été remis en liberté, Ali Laârayedh, lui, a été placé en garde à vue. Pour Samir Dilou il s’agit d’un scandale dans la mesure où le dossier de l’ex-ministre de l’Intérieur est vierge.

« Je sais pas quoi dire, le dossier est vierge et les quelques éléments qui y figurent font rire », a-t-il déclaré aux médias.

L’avocat et dirigeant d’Ennahdha a révélé que ces deux personnalités ont été interrogées au sujet de certaines décisions au ministère de l’Intérieur telles que les nominations et les promotions professionnelles et non pas sur les réseaux d’embrigadement de jeunes.

Suite au parachèvement de son audition, le chef du parti Ennahdha a été maintenu en liberté dans l’affaire de l’envoi de Tunisiens dans les zones de conflit, sur ordre du ministère public relevant de l’Unité nationale de lutte contre les crimes terroristes.

Jusqu’à présent, dix personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire. Il s’agit notamment de Habib Ellouze et Lotfi Seghaïer, le 14 septembre, et de l’ancien député (Ennahdha) et homme d’affaires, Mohamed Frikha qui a été placé en garde à vue, le 12 septembre sur décision du Parquet auprès du Pôle judiciaire antiterroriste.

Commentaires: