Tunisie : Ennahdha dénonce les conditions d’interrogatoire de Ghannouchi

Dans un communiqué rendu public, le parti Ennahdha est revenu sur l’interrogatoire de son président Rached Ghannouchi et de son leader Ali Laarayedh.

Le parti dénonce notamment les conditions d’interrogatoire de Rached Ghannouchi qui a du attendre jusqu’à douze heures avant son audition, selon Ennahdha.

Le parti islamiste affirme également que le juge a refusé la demande formulée par le comité de Défense de Rached Ghannouchi pour retourner à son domicile jusqu’au début de son interrogatoire, « vu son âge ».

Toujours selon ce communiqué, Ennahdha estime que ces conditions sont « une sorte de vengeance de la part des autorités et une forme de torture », tenant les autorités  pour responsables concernant les incidences de telles pratiques.

Le juge d’instruction a décidé de placer en garde à vue l’ancien chef du gouvernement et ancien ministre de l’Intérieur Ali Laârayedh en garde à vue suite à son interrogatoire dans le cadre de l’affaire de l’envoi de jeunes tunisiens dans les foyers de tension.

Il a également décidé de remettre en liberté le président du parti Ennahdha Rached Ghannouchi dans le cadre de la meme affaire suite à un interrogatoire qui a duré plusieurs heures.

Commentaires: