Le mouvement dans le corps des magistrats se fait toujours attendre

Première purge dans le corps de la magistrature décidée par Kais Saïed

Le président de l’association des magistrats tunisiens (AMT) Anas Hamaidi a fait savoir ce mardi 13 septembre que le milieu de la magistrature tunisienne attend toujours le mouvement dans le corps des magistrats.

S’exprimant sur les ondes de Mosaïque FM, il a fait savoir qu’il est anormal que ce mouvement tarde toujours à deux jours de la rentrée judiciaire.

Il a dans ce sens appelé à procéder à un mouvement réformateur, comme il l’a qualifié, rejetant toute intervention des choix politiques dans ces mécanismes.

Le Conseil supérieure provisoire de la Magistrature vient d’achever l’élaboration du mouvement annuel des magistrats et l’a transmis au Président de la République Kais Saied. 

En effet, d’après les lois en vigueur, le Président de la République a un délai de 21 jours afin d’émettre un avis, soit en ratifiant le mouvement des magistrats et autorisant sa publication au JORT, soit en s’y opposant et devra le remettre au CSM provisoire afin de le réviser.

Commentaires: