Crise diplomatique entre Tunis et Rabat : Le Maroc inflexible

Le Maroc campe sur ses positions, la Tunisie ne prend pas position !!!

Bien que des informations aient circulé, lors de la tenue de la 158ème session du Conseil de la Ligue Arabe, regroupant les ministres des A. E. arabes, faisant état d’une « résolution » de la crise entre la Tunisie et le Maroc, le ministre marocain des Affaires étrangères, Naceur Bourita, a assuré que la position de son pays vis-à-vis de l’accueil par le président Kais Saïed du chef du Front du Polisario n’a pas changé.

Il a encore une fois décrit l’acte de Kaïs Saïed comme « inacceptable » par son pays.

C’est lors d’une déclaration à la presse faite au Caire, en marge de sa participation à une réunion de la Ligue arabe, que Bourita a apporté ces précisions.

Le chef de la diplomatie marocaine a expliqué que le désaccord dépassé entre son pays et la Tunisie concerne uniquement un paragraphe proposé par la délégation tunisienne concernant le sommet TICAD 8 qui vient d’avoir lieu à Tunis.

Ceci a été possible surtout après une intervention jordanienne. Le texte actuel note une coopération entre le Japon et les États arabes sans mentionner le sommet TICAD, a-t-il précisé.

Ce qui démontre que le Maroc a eu ce qu’il voulait et que la Tunisie a dû se plier à ses « exigences ». Une « concession » prouvant encore une fois la « fragilité » de notre diplomatie…

Il est à rappeler que la Ligue des Etats arabes a annoncé, par l’intermédiaire de son secrétaire général, Ahmed Aboul Gheit, la résolution de la crise diplomatique qui s’est récemment déclarée entre la Tunisie et le Maroc.

« Le litige entre la Tunisie et le Maroc a été résolu suite à une rencontre entre leurs ministres des Affaires étrangères Othmane Jerandi et Nasser Bourita, en marge de la réunion du Conseil de la Ligue arabe », a indiqué Aboul Gheit, lors d’un point de presse au Caire.

La Tunisie et le Maroc n’ont pas néanmoins réagi aux propos du secrétaire général de la Ligue arabe.

Commentaires: