Les souscriptions à la troisième tranche de l’emprunt obligataire national lancées

Les indicateurs des souscriptions à la troisième tranche de l’emprunt obligataire national de 2022 semblent « prometteurs » et pourraient dépasser le montant escompté lequel est estimé à 350 millions de dinars, a estimé ce mardi 6 septembre 2022, le directeur général de Tunisie Clearing, Maher Zouari.

Les souscriptions à la troisième tranche de l’Emprunt Obligataire National 2022 ont débuté le 5 septembre pour se poursuivre jusqu’au 14 septembre. La clôture des souscriptions peut se faire avant cette date comme elle peut être prorogée.

L’objectif étant de mobiliser 350 millions de dinars, un montant susceptible d’être porté à un autre montant supérieur, sachant que la Tunisie a émis cet emprunt national sur quatre tranches afin de couvrir une partie des besoins du budget de l’Etat de l’année 2022, conformément à la loi des finances de l’exercice 2022.

Dans une déclaration à l’agence TAP, Maher Zouari a indiqué que la souscription à la deuxième tranche de l’emprunt obligataire national de 2022 a permis de mobiliser près de 639 millions de dinars, soit un taux de couverture de 182%.

Avec la clôture des souscriptions à la troisième tranche, les fonds collectés devraient dépasser le montant global de l’emprunt obligataire national fixé à 1400 millions de dinars.

Selon un arrêté de la ministre des finances du 23 août 2022, relatif aux caractéristiques et conditions d’émission de la troisième tranche de l’Emprunt Obligataire National 2022 et à la date d’ouverture et de clôture des souscriptions, la souscription à la troisième tranche peut se faire selon le choix du souscripteur, dans les trois catégories suivantes :

* Catégorie « A » : D’une valeur nominale pour chaque titre de 10 dinars et d’une durée de remboursement de cinq ans dont trois années de grâce. La catégorie  » A  » est réservée aux souscriptions des personnes physiques.

* Catégorie « B » : D’une valeur nominale pour chaque titre de 100 dinars et d’une durée de remboursement de sept ans dont deux années de grâce, ainsi, le principal des titres sera remboursé en cinq tranches égales.

* Catégorie « C » : D’une valeur nominale pour chaque titre de 100 dinars et d’une durée de remboursement de dix ans dont deux années de grâce, ainsi, le principal des titres sera amorti en huit tranches égales.

Commentaires: