Echec de la séance des négociations entre le gouvernement et l’UGTT

La séance des négociations entre le gouvernement et l’Union Générale tunisienne du travail (UGTT) tenue vendredi a échoué et aucun consensus n’a été trouvé à propos du taux d’augmentation des salaires du secteur public et de la fonction publique ainsi que la date de leur versement, a indiqué le secrétaire général adjoint de l’UGTT Slaheddine Selmi.

Dans une déclaration à l’agence TAP, Selmi a affirmé que les négociations ont été suspendues après un blocage concernant les augmentations des salaires, précisant que le gouvernement n’a ps refusé le principe des augmentations mais plutôt le pourcentage et la date de leur versement.

Il a révélé que l’UGTT a accepté de ne pas prévoir des augmentations sur les salaires des années 2020 et 2021, en raison de la situation après la pandémie de la Coronavirus, proposant des augmentations à partir de janvier 2022 pour couvrir les années 2022 et 2023.

La délégation gouvernementale a cependant proposé un taux d’augmentation inacceptable avec une date de versement à partir de 2023, 2024 et 2025, chose que l’Union a refusé.

Selmi a considéré que le gouvernement compte adapter les négociations sur les salaires à son programme de grandes réformes présenté au Fonds Monétaire International et qui prévoit la diminution de la masse salariale.

Selon Selmi,  » la centrale syndicale attendra les propositions du gouvernement dans le but de faire avancer les négociations ».

Commentaires: