Tunisie: plusieurs anciens responsables seront interdits de voyager

interdiction de voyager.
interdiction de voyager.

Nombreuses personnalités qui ont assumé des postes de responsabilité au cours des dix dernières années seront concernées par des décisions d’interdiction de voyager.

Cette décision intervient, selon une source sécuritaire citée par le journal électronique « Hakaekonline », pour éviter la fuite de certaines des personnes impliquées dans des crimes de corruption d’ordre financier et administratif.

Les décisions d’interdiction de voyager « incluront des personnalités éminentes qui ont occupé des postes clés au sein des gouvernements successifs au cours de la dernière décennie, et resteront en vigueur jusqu’à l’achèvement des audits financiers, judiciaires et sécuritaires concernant le sort des fonds et prêts que la Tunisie a obtenus depuis 2011 ».

L’interdiction de voyager émise contre l’ancien ministre des Affaires religieuses, Noureddine El Khadmi s’installe dans ce cadre.

Recevant, mercredi 3 août, la ministre de la Justice et le gouverneur de la Banque Centrale, le Chef de l’Etat Kais Saied est revenu sur le dossier des prêts et dons octroyés à la Tunisie.

Il a révélé dans ce sens que d’énormes fonds ont été octroyés à la Tunisie et que les dépassements dans leur gestion sont « graves ».

Le chef de l’Etat a fait savoir même que des personnes ont bénéficié des dons octroyés à la Tunisie : « La justice fera son travail pour poursuivre ces personnes et restituer ces fonds, un bien du peuple tunisien ».

 

 

Commentaires: