Lotfi Abdelli menacé ?

Nouveau coup de théâtre concernant l’affaire Lotfi Abdelli. Après avoir décidé de reprendre sa tournée, interrompue après la grosse polémique suscitée par son spectacle de 7 août dernier à Sfax, l’artiste a fait marche arrière !

Hier soir, l’humoriste, a annoncé sur sa page Facebook l’annulation de tous ses spectacles sont annulés avant d’expliquer dans une vidéo publiée ce mercredi 17 août 2022 sur sa page Facebook pourquoi il a pris cette décision.

Dans cette vidéo, Lotfi Abdelli annonce avoir décidé de mettre fin à sa carrière en Tunisie. « Je ferme ma gueule. (…) C’est désormais une question de vie ou de mort. Que faire quand tu es menacé et insulté par une petite mafia légale qui porte des armes et qui fait la loi ».

Lotfi Abdelli précise qu’il n’accuse pas toute la police, mais il souligne qu’il craint pour sa vie désormais et pour sa famille.

« Je vends tout ce que j’ai : ma maison, mon café, mes voitures, mes restos, tout ! », soulignant qu’il n’a pas les moyens de se battre contre « ces gens ».

Après l’interruption de sa tournée, le 7 août, l’artiste s’était ensuite rétracté, indiquant que le ministère de l’Intérieur lui avait demandé de poursuivre ses spectacles.

Hier, le ministère de l’Intérieur a annoncé que des mesures légales ont été engagées contre certains syndicalistes sécuritaires sur fond des derniers évènements relatifs à la sécurisation des festivals.

En effet, dans un communiqué publié ce mardi 16 août, le département a annoncé que ces mesures ont été prises pour éviter d’entraver le bon fonctionnement de l’appareil sécuritaire.

Ce qui a provoqué cette polémique ne sont autres que les déclarations des syndicats policiers. Ces derniers sont allés jusqu’à annoncer leur boycott des spectacles qui portent atteinte aux mœurs.

Le porte-parole du syndicat national des forces de sécurité intérieure, Chokri Hamada avait d’ailleurs affirmé que « dorénavant, les forces de l’ordre refuseront de sécuriser les spectacles qui contiennent des atteintes aux mœurs ».

Le ministère de l’Intérieur a réagi à l’affaire Lotfi Abdelli en apportant un démenti en rapport avec ce qui a été diffusé concernant un refus d’assurer la sécurité du spectacle de l’artiste dimanche dernier à Sfax.

Commentaires: