Incendie à Boukrinine : La piste criminelle n’est pas à écarter

 

Alors qu’une enquête a été entamée pour revenir sur les origines de l’incendie qui a éclaté à Jebel Boukornine, la piste criminelle n’est pas à écarter. C’est ce que confirment les déclarations des responsables qui évoquent les premiers éléments techniques de l’enquête.

selon le porte-parole de la protection civile Moez Tiraa, dire que les causes de cet incendie seraient d’origine naturelle est difficile au vu des premiers éléments disponibles. « Pour le moment, on ne peut rien confirmer, mais selon les premiers éléments, il est difficile d’évoquer des causes naturelles », a-t-il précisé.

Pour sa part, le secrétaire général adjoint du syndicat général des Forces de sécurité intérieure, Moez Debbabi soupçonne également un acte criminel. Pour lui, les premiers éléments écartent une origine naturelle de cet incendie.

Le porte-parole du gouvernement et ministre de l’Emploi, Nasreddine Nsibi, a annoncé, ce mercredi 20 juillet 2022, l’ouverture qu’une enquête sur les circonstances de l’incendie qui s’est déclaré, hier à Boukornine.

Une enquête nécessaire après les déflagrations entendues hier, mardi 19 juillet 2022, au mont Boukornine, souligne-t-il dans un message publié sur sa page Facebook.

Selon les premiers éléments, ces déflagrations seraient dues à l‘explosion de munitions ou de vieilles bobines de films.

Outre l’enquête sur ces déflagrations entendues, une enquête sur les causes de ce gigantesque incendie sera également lancée.

L’incendie s’est déclaré hier à Jebel Boukornine vers 14 heures, selon le porte-parole de l’Office de la Protection civile, Moez Tirâa. Le feu s’est ensuite propagé du côté de la cité El Kaâbi.

Après plusieurs heures de lutte, les unités de la protection civile, appuyées par l’armée nationale sont parvenues à maitriser l’incendie ce matin.

Commentaires: