Ons Jabeur, le parcours d’une Championne ambitieuse !

Ons Jabeur, tête de série n°3 et numéro 2 mondiale, est devenue la première femme tunisienne, arabe et africaine à atteindre une finale du Grand Chelem après avoir battu Tatjana Maria en trois sets en demi-finale de Wimbledon.

Depuis quatre ans, elle établit des records pour son pays et sa région. Maintenant, avec 22 victoires lors de ses 24 derniers matches, la joueuse de 27 ans s’est donnée l’opportunité de viser le Graal.

Avant Jabeur, la seule Tunisienne à avoir atteint le Top 100 du classement WTA était Selima Sfar, qui a culminé à la 75e place en juillet 2001.

Ons Jabeur est devenue la première joueuse de son pays à atteindre une finale WTA à Moscou 2018 ; pour faire un quart de finale du Grand Chelem à l’Open d’Australie 2020 et pour percer le top 50 un mois plus tard ; pour remporter un titre WTA à Birmingham 2021, ouvrant la voie à un début dans le Top 10 en octobre de l’année dernière.

Cette saison a commencé sur une note négative pour Ons Jabeur lorsqu’elle a été forcée de se retirer de l’Open d’Australie en raison d’une blessure au dos.

Mais depuis son retour en février, elle n’a cessé de se renforcer. Son record global en 2022 est de 36 matches avec 27 victoires, y compris les dernières apparitions dans cinq de ses sept derniers événements et des titres dans deux d’entre eux, Madrid sur terre battue et Berlin sur gazon.

En incluant ce dernier, Jabeur en est maintenant à sa deuxième séquence de 10 victoires consécutives de l’année sachant qu’en 2021, Ons Jabeur a joué 48 matches pour 19 défaites.

Actuellement numéro 2 mondiale, Ons Jabeur a également fait du chemin dans ce sens alors qu’en décembre 2020, elle pointait encore à la 31ème position. Classée au-delà de la 200ème place (251ème) en 2012, la Tunisienne a intégré le top 100 en 2017, le top 50 en 2020 et le top 10 en 2021…

Ons Jabeur a toujours eu un seul rêve en tête, celui de passer à l’échelon supérieur, affirmant avoir placé encore plus haut la barre de ses ambitions.

« Je sais que j’ai ma place dans le top 10, c’est ce que j’essaie d’atteindre. (…) j’aimerais entrer dans le top 10 ou 15 avant de viser au-delà. Je veux être n°1 mondiale et gagner des Grands Chelems ».

Cette déclaration date du 25 décembre 2020, le jour où elle a signé un contrat de sponsoring avec Tunisie Telecom, qui soutient la tenniswoman dans son parcours sur le circuit WTA.

Commentaires: