Frontières, Syrie, Taboubi : Quel bilan de la visite de Kais Saied à Alger ?

Sur invitation de son homologue Algérien, le chef de l’Etat Kais Saied a effectué une visite les 4 et 5 juillet courant à Alger, à l’occasion de la célébration de la fête de l’indépendance de l’Algérie.

Sauf que loin de son caractère protocolaire, cette visite a acquis une importance particulière dans la mesure où elle intervient dans un contexte politique assez délicat.

Depuis Alger, le chef de l’Etat s’est adressé aux Tunisiens les appelant à voter « oui » pour la nouvelle Constitution.

Dans une lettre publiée sur la page de la présidence Saied a promis une nouvelle ère de l’histoire si la nouvelle Constitution passe. Mais pourquoi avoir publié cette lettre alors que le président de la République était en Algérie ? Cette visite était-elle programmée ou intervenait-elle à la dernière minute ?

Quoi qu’il en soit, le bilan de cette visite porte surtout sur la réouverture des frontières terrestres entre les deux pays à partir du 15 juillet courant.

« Nous avons décidé de rouvrir les frontières terrestres avec la Tunisie pour les voitures et les voyageurs », c’est qu’ont annoncé les deux présidents lors d’un bref point de presse.

Lors de cette visite, une brève rencontre entre Kais Saied et le secrétaire-général de l’UGTT, Noureddine Taboubi a également eu lieu. Une rencontre qui intervient sur fond d’une rupture entre les deux hommes, alors que l’UGTT rejette carrément la démarche adoptée par le président de la République.

Aussi, le président de la République a profité de cette visite pour s’adresser au président syrien Bachar Al-Assad. Lors d’une rencontre avec le ministre syrien des Affaires étrangères, Saied a salué son homologue syrien, estimant que ce que la Syrie est en train de faire, complète les efforts de la Tunisie pour lutter contre les forces de l’obscurantisme.

Commentaires: