Fadhel Abdelkefi : « Il n’y aura plus de Parlement, plus de partis, plus de libertés… »

Le président d’Afek Tounes, Fadhel Abdelkefi, a livré sa position sur le projet de la nouvelle Constitution.

Intervenant, ce lundi 4 juillet 2022 sur les ondes de Shems fm, Fadhel Abdelkefi l’a rejeté en bloc, estimant qu’il n’y avait « rien à prendre » dans ce projet de constitution.

Il a estimé que le président de la République, Kais Saied a réalisé le rêve de l’islam politique à travers cette constitution qui sera soumise au référendum du 25 juillet prochain.

« Il n’y aura plus de Parlement, plus de partis, plus de cour constitutionnelle, plus de libertés (…) », a-t-il lancé, soulignant toutefois que le projet de Kais Saied ne survivra pas au-delà de son mandat.

Rappelons que le projet de la nouvelle constitution est composé de dix chapitres, incluant 142 articles. il a été publié au Journal officiel de la République tunisienne (JORT) n°74 du 30 juin 2022.

Commentaires: