L’Association des Magistrats Tunisiens tient une réunion urgente

Première purge dans le corps de la magistrature décidée par Kais Saïed

Dans un communiqué rendu public, l’Association des Magistrats tunisiens (AMT) annonce tenir ce samedi 4 juin 2022, une réunion urgente au sujet de la révocation de 57 juges par décret présidentiel.

L’AMT a mis en garde contre les retombées d’une telle décision sur le déroulement de la justice en Tunisie, cette réunion devra examiner les différentes mesures pour s’opposer à ce décret.

L’Association des magistrats avait qualifié la décision de Kais Saied de « massacre dans le corps des magistrats », mettant en garde contre l’implication directe de l’Exécutif dans les affaires de justice.

57 magistrats, femmes et hommes, ont été révoqués dans la nuit du 1er juin. Une décision qui intervient suite au décret Présidentiel n° 2022-516 du 1er juin 2022, relatif à la révocation de magistrats, paru dans l’édition de la nuit du Journal Officiel de la République Tunisienne (JORT), N°63 en date du 1er juin 2022, et en application de l’article 20 du décret-loi n° 2022-11 du 12 février 2022, relatif à la création du Conseil supérieur provisoire de la magistrature, tel que modifié par le décret-loi n° 2022- 35 du 1er juin 2022.

Rappelons que c’est à la suite du Conseil des ministres, tenu hier et présidé par le Président de la République, KaIs Saïed, au Palais de Carthage, que ce décret a été promulgué.

Commentaires: