Noureddine Taboubi : « A Kais Saied d’exposer aux Tunisiens la réalité de la situation »

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a appelé, ce lundi 30 mai 2022, la présidence de la République et le gouvernement à exposer aux Tunisiens la réalité de la situation en Tunisie.

Intervenant sur les ondes de Mosaique fm, il a condamné le mutisme du gouvernement quant à la réalité de la situation socio-économique en Tunisie et l’a exhorté à trouver des solutions aux problèmes socio-économiques sans sanctionner les Tunisiens et toucher à leur pouvoir d’achat.

Ce n’est pas la première fois que Noureddine Taboubi, appelle, le président de la république, Kais Saied, et sa Cheffe de gouvernement, Najla Bouden, à trouver une solution urgente à la crise économique et sociale.

En mars dernier, il avait déjà renouvelé ses appels en direction du Chef de l’Etat, estimant que la Tunisie est au bord du précipice et que l’UGTT ne compte pas se taire.

« Le chef de l’Etat doit décliner ses choix et dire où il compte mener la Tunisie », avait-il dit, insistant sur la nécessité d’informer les Tunisiens du contenu des réformes qui seront adoptées face à la crise.

L’UGTT et Noureddine Taboubi s’opposent, depuis des semaines, réformes économiques et sociales du gouvernement et se sont opposés à toute réforme pouvant porter atteinte au pouvoir d’achat et aux droits des Tunisiens.

Pour l’heure, il poursuit ses tractations avec le gouvernement. Il a rencontré, aujourd’hui, lors de sa participation au démarrage du nouveau programme de soutien aux établissements des technologies de l’information et de communication, le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle et porte-parole du gouvernement, Nasreddine Nsibi.

Noureddine Taboubi a révélé, sur Mosaique fm, que cette rencontre était l’occasion de discuter des négociations avec le FMI et des requêtes sociales, précisant que l’UGTT n’est pas partisan de l’escalade.

De son côté, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle et porte-parole du gouvernement, a souligné que la situation du pays nécessite un dialogue et des négociations sur plusieurs points.

Il a ajouté que le gouvernement approuve toutes les revendications de l’UGTT, précisant, cependant que les priorités ont changé suite aux répercussions de la guerre russo-ukrainienne et la hausse des prix des marchés mondiaux.

La priorité du gouvernement est désormais de fournir les matières de base et le carburant aux Tunisiens et de maîtriser les prix, a-t-il dit sur les ondes de la radio Mosaique fm.

Commentaires: