Tunisie : Ennahdha décide de boycotter le référendum et les élections

Pour Ennahdha, le président de la République va mener le pays dans une impasse

Le projet présidentiel engagé depuis le 25 juillet arrive à un tournant. Si l’opposition politique ne cesse de grandir, le comité consultatif pour la nouvelle République est également au cœur du débat.

Le parti Ennahdha a annoncé, via son dirigeant Imed Khemiri, avoir décidé de ne pas participer aux élections ni au référendum que compte organier Kais Saied.

Le responsable partisan a déclaré sur les ondes d’une radio privée que la démarche unilatérale adoptée par le président de la République va mener le pays dans une impasse, mettant en garde contre l’échec du dialogue national.

« Le référendum ne jouit d’aucune référence constitutionnelle ni légale », a-t-il insisté, rappelant sur son parti s’oppose fortement au projet du 25 juillet.

Le mouvement Ennahdha a dit soutenir le  » Front de salut national  » annoncé par Ahmed Néjib Chebbi, appelant les Tunisiens et les Tunisiennes à l’appuyer d’autant plus qu’il ouvre de larges perspectives pour sortir de la crise qui secoue le pays.

Ahmed Nejib Chebbi, président de l’Instance politique du parti  » Amal  » avait annoncé,  la formation d’un comité directeur pour le  » Front de salut national  » composé de représentants des partis politiques, de députés et de personnalités indépendantes.

Commentaires: