Tunisie : Le prélèvement des 1% des salaires ne peut prendre fin avant deux ans

Le ministre des affaires sociales, Malek Zahi, a expliqué que le 1% des salaires prélevés auprès des contribuables au profit des caisses sociales n’a pas entièrement profité à ces dernières. Ces fonds sociaux avaient été introduits pour le programme de réforme du FMI.

En effet, les fonds collectés étaient répartis entre le budget de l’Etat et les caisses sociales. Il a assuré que, désormais, ces prélèvements seront effectués par les soins du ministère des affaires sociales et non plus, par le ministère des finances.

Alors que le déficit de la CNSS a attient 1440 millions de dinars en 2022 et celui de la CNRPS, 471 MD, Malek a expliqué qu’il faudra deux autres années de prélèvements pour pouvoir arriver à un certain équilibre dans les finances des caisses. Une fois cet équilibre atteint, les prélèvements peuvent alors être suspendus.

Commentaires: