Les doyens des facultés de droit se retirent du Haut comité pour la « Nouvelle République »

Photo d’illustration

Les doyens et doyennes des facultés de droit et des sciences politiques, ont annoncé, ce mardi 24 mai 2022, avoir renoncé à leur désignation en tant que membres du Haut comité consultatif et de la Commission du dialogue national conformément au décret numéro 30 de l’année 2022.

Les doyens ont rappelé dans un communiqué envoyé à l’agence TAP, « qu’ils apprécient la confiance du chef de l’Etat mais d’un autre côté, ils tiennent à la neutralité des établissements universitaires en évitant tout engagement dans les affaires politiques ».

Ils ajoutent que leur décision vient « en respect à l’article 15 de la Constitution et conformément aux valeurs et aux libertés académiques adoptées, expliquant qu’ils veulent éviter de s’impliquer dans des positions vis-à-vis de questions qui n’ont pas de liens avec leurs responsabilités académiques et scientifiques ».

Les doyens et doyennes des facultés de droit et des sciences politiques étaient censés composer la commission consultative juridique du Haut comité pour une nouvelle République.

Commentaires: