Manifestations à l’avenue Habib Bourguiba : Le ras-le-bol des commerçants

Tunis en temps de manifestation | CP : dreamstime

En mars dernier, le gouverneur de Tunis, Kamel Fekih, décidait d’interdire les manifestations politiques à l’avenue Habib Bourguiba. Mais cette décision n’a pas été activée dans la mesure où les manifestations se poursuivent sur l’artère principale de la capitale.

Cette situation a conduit à un ras-le-bol des commerçants, notamment à l’approche de l’été. En effet, plusieurs d’entre eux commerçants se sont plaints des manifestations qui ont eu lieu récemment sur l’Avenue Habib Bourguiba.

Selon Sadri Ben Azzouz, vice-président de la Chambre nationale des propriétaires des cafés, relevant de l’UTICA, ces manifestations provoquent une fermeture quasi-totale de la zone, en raison des mesures de sécurité prises par le ministère de l’Intérieur, dont la mise en place des barrières et la fermeture des rues latérales.

Dans une déclaration faite à Mosaique fm, ce lundi 16 mai, il a souligné que les commerçants souhaitent un retour rapide à la normale, d’autant que la saison touristique est sur le point de démarrer.

Les commerçants sont effectivement lésés à chaque manifestation politique. Les dernières, le 8 mai en soutien à Kais Saied et hier, contre le président de la République, donnent raison aux commerçants et aux cafetiers.

Elle confirment également qu’aucune interdiction n’est en vigueur alors que le gouverneur de Tunis avait décidé de restreindre les événements, à l’avenue Habib Bourguiba, aux activités touristiques, culturelles ou artistiques.

Commentaires: