Les saisonniers tunisiens au secours de l’hôtellerie française !

Les restaurateurs et les hôteliers français craignent de manquer de bras

En France, les hôtels et restaurateurs français connaissent une crise lorsqu’on parle du personnel. Près de 200 mille postes sont vacants, et l’activité touristique dans ce pays pourrait être considérablement affectée.

Face à ce constat, l’hôtellerie française compte recruter du personnel en Tunisie. En effet, face à cette pénurie de main d’œuvre, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) souhaite recruter du personnel en Tunisie pour l’été.

« L’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) discute depuis six mois avec le ministère français de l’Intérieur et l’équivalent de Pôle emploi en Tunisie. À l’approche de l’été, les restaurateurs et les hôteliers français craignent de manquer de bras.

Malgré la hausse de 16% des plus bas salaires, négociée en décembre dernier, l’Umih, principale organisation du secteur, s’inquiète. Plus de 200 000 postes saisonniers pourraient être non pourvus cet été, soit deux fois plus que les années précédentes. Alors, l’Umih regarde vers la main-d’œuvre étrangère », rapporte dans ce sens Francetvinfo.

Olivier Guivarch, secrétaire général de la Fédération des services CFDT estime que ce constat relève d’un manque d’attractivité globale » du secteur.

« Ce n’est pas nouveau que l’industrie hôtelière, la restauration manquent de main d’œuvre. C’était le cas avant le Covid et cela s’est aggravé avec la crise sanitaire. On parle de 150 000 salariés qui ont quitté le secteur pour d’autres activités.

Je pense que cette annonce d’embauche de saisonniers tunisiens c’est surtout la révélation d’un manque d’attractivité globale et les employeurs cherchent des solutions. C’est une sorte d’appel au secours », a-t-il expliqué.

Commentaires: