Un million de Tunisiens vaccinés avec Janssen, aucun effet secondaire enregistré

le Centre national de pharmacovigilance surveille d’éventuelles complications des différents vaccins anti-covid

Le Centre national de pharmacovigilance n’a enregistré, jusqu’au 6 mai, aucun effet secondaire grave chez les un million de personnes vaccinées avec Johnson & Johnson, a indiqué le ministère de la Santé.

Il a souligné, dans un communiqué publié sur sa page officielle facebook, que le risque de développer des caillots sanguins est un effet secondaire très rare et apparaît environ une à deux semaines après avoir reçu le vaccin Johnson & Johnson.

Il a indiqué que le Centre national de pharmacovigilance surveille d’éventuelles complications des différents vaccins anti-covid administrés depuis le début des opérations de vaccination et ce, aux niveaux national et mondial.

Le ministère de la Santé a décidé, lundi, de suspendre l’utilisation du vaccin Johnson & Johnson, soulignant que cette procédure s’inscrit dans le cadre du suivi des évolutions liées à la vaccination contre le Coronavirus et les recommandations de la Food and Drug Administration américaine pour limiter l’utilisation de ce vaccin.

Le ministre de la santé Ali Mrabet a confirmé, lundi 9 mai 2022, que l’Etat est en train d’assurer le suivi nécessaire suite à une alerte internationale lancée par l’organisation mondiale de la santé (OMS) concernant l’abandon du vaccin Johnson (Janssen).

Le 5 mai dernier, la « Food and Drug Administration » (FDA) américaine avait émis une recommandation visant à limiter l’utilisation du vaccin « Johnson & Johnson » contre le Coronavirus en raison de complications inquiétantes, notamment la coagulation du sang.

A ce titre, Dr Riad Daghfous, membre du Comité Scientifique de lutte contre le Coronavirus, avait indiqué que les autorités sanitaires en Tunisie éviteront, après l’émission de cette recommandation, l’utilisation de ce vaccin par mesure de précaution.

Commentaires: