Tunisie : L’UTICA appelle à un programme de réformes « audacieux et courageux »

Samir Majoul

L’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) ne perd pas espoir en la capacité à sauver le pays et à le mener à bon port, a assuré samedi à Tunis, le Président de la centrale patronale, Samir Majoul. Intervenant à l’occasion de la célébration de la Tunisie de la fête du travail et de la journée du travailleur exemplaire, Majoul a précisé que la réalisation de cet objectif nécessite de s’atteler au travail, de parvenir à un consensus et de mettre en place un programme de réformes audacieux et courageux. »

Et d’affirmer que l’UTICA a élaboré des propositions pratiques et détaillées pour tous les dossiers épineux. Majoul a appelé à accélérer la réalisation des réformes économiques, professionnelles et sociales pour éviter le pire, surtout que la Tunisie déja perdu plusieurs occasions d’entamer les réformes, durant les dernières années. Il a rappelé que la détérioration de la situation dans tous les domaines a eu un impact négatif sur toutes les catégories : les salariés, les entreprises, les retraités et les demandeurs d’emploi.

Le patron des patrons a souligné l’importance de réaliser l’autosuffisance, de parier sur les compétences nationales, de soutenir les producteurs, les industriels et les agriculteurs par tous les moyens nécessaires, pour sortir de la crise. Et de poursuivre « aujourd’hui, il faut cesser d’hypothéquer l’avenir pour garantir les droits des générations futures, revenir sur les choix erronés, en finir avec les obstacles idéologiques, et faire preuve de responsabilité et de conscience »… »Il est important d’instaurer un contrat de confiance entre l’entreprise et l’Etat et de renforcer la répression à l’encontre des contrebandiers et spéculateurs ».

Pour sa part, la vice-présidente de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), Ines Bessaad, a réitéré que la Tunisie n’a d’autres choix que de compter sur ses compétences, et de développer ses secteurs nationaux aux fins de créer la richesse, redynamiser l’économie et gagner le pari de l’emploi ».

Elle a appelé à la conjugaison des efforts du gouvernement, des organisations et de la société civile, pour une participation effective dans la mise en place des choix économiques et sociaux.

Commentaires: