Noureddine Taboubi : « Le Front de salut national, un échec annoncé »

Dans une interview accordée aujourd’hui, vendredi 29 avril 2022, à la chaîne « Erem News », le Secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Tabboubi a estimé que la Tunisie vit ces jours-ci une situation de « calme qui précède la tempête », au vu des multiples développements politiques et de la situation socio-économique.

Taboubi a affirmé que le peuple tunisien n’acceptera jamais le retour de l’ancien système qui cherche à réapparaître sous une nouvelle posture, en allusion à Ennahdha et les partis qui gravitent autour, ni la poursuite de ces slogans creux lancés par certaines parties, au vu de la difficile situation sociale et économique qu’il vit.

Le secrétaire général a indiqué que ce qui est désigné comme « Front de salut national» n’engage que ses membres et que l’UGTT est contre ceux qui apparaissent à chaque fois sous une nouvelle « copie » et de nouvelles couleurs, insistant sur le refus total de cette orientation.

Et à propos du dialogue proposé par la Centrale syndicale, Taboubi a précisé qu’il n’aura pas une composante formée par ceux qui cherchent à se positionner au niveau de la présidence du gouvernement ou la présidence de la République.

Par conséquent, selon la déclaration de Taboubi, cette initiative de « Front de salut » est vouée à l’échec de par sa composition avec d’évoquer son contenu et ses choix, sachant que la composition de ce Front est faite de formations partisanes d’avant-25 juillet qui sont complètement rejetées par le peuple.

Il a accusé, dans ce cadre, les partis qui participent à cette initiative d’aduler le mouvement Ennahdha afin d’en tirer profit et de ce qui lui reste comme « popularité » et de chercher à se positionner dans l’étape prochaine.

Commentaires: