Polémique autour de la participation de la Tunisie à la réunion de l’Otan

Le ministre de la Défense nationale Imed Memmich a participé, mardi 26 avril, à la réunion des ministres de la défense de 20 pays membres et alliés de l’Otan (Alliance atlantique) à Ramstein en Allemagne, et ce, à l’invitation des Etats-Unis.

La Tunisie a participé à ces concertations en tant que partenaire privilégié non membre de l’OTAN. Sauf que cette participation a été épinglée par le Parti des Travailleurs. Une photo du département US de la défense montrant Imed Memmich assis en face de lui Dror Shalom, chef du bureau politique-militaire du ministère israélien de la Défense, n’est pas passée inaperçue.

Conformément aux principes dictés par Kais Saied lors de ses nombreuses déclarations passées, le parti des Travailleurs a dénoncé la participation de la Tunisie à cette réunion, estimant que le ministre de la Défense nationale, Imed Memmich « n’a trouvé aucune gêne de s’asseoir à la même table avec le ministre israélien, à un moment où des militants tunisiens manifestent en solidarité avec leurs frères palestiniens et appellent à la criminalisation de la normalisation ».

« Cette rencontre coïncide avec une période où « le peuple palestinien est victime de crimes odieux à Al Qods et dans la bande de Gaza, sur instructions et supervision directe, de ce que le parti appelle ‘ministre sioniste de la guerre », lit-on dans un communiqué du parti publié ce mercredi 27 avril.

Le parti a encore estimé que la participation du ministre de la Défense Nationale à la réunion de l’Otan constitue « un pas vers la normalisation avec l’Etat hébreu qui confirme la nature du régime politique en Tunisie ».

Selon le parti, « le ministre de la Défense de Kais Saied se rend coupable de haute trahison », faisant ici, référence aux déclarations passées du Chef de l’Etat qui a affirmé à plusieurs reprises que toute normalisation avec Israêl serait considérée comme un crime et une trahison.

Commentaires: