Cannes 2022 – Deux films tunisiens à la Quinzaine des Réalisateurs.

Quinzaine des réalisateurs

Une partie de la sélection officielle de la 54ème édition de la Quinzaine des Réalisateurs, section parallèle du Festival de Cannes, dont la 75ème édition se tiendra du 17 au 28 mai 2022, a été dévoilée, ce mardi, au cours d’une conférence de presse diffusée sur internet.

« La Quinzaine démontre sa volonté de mettre en avant la relève du cinéma international puisque dix-huit cinéastes sur les vingt-quatre sélectionnés signent leur premier long métrage. La sélection s’avère quasiment paritaire puisque l’on compte onze réalisatrices », lit-on sur le site de la Quinzaine.

Deux films tunisiens, deux premiers longs métrages de fictions, Under the fig trees/Sous les Figues, d’Erige Sehiri et Ashkal, de Youssef Chebbi, ont fait partie de cette sélection.

Quinzaine des réalisateurs 2022 Under the fig trees

UNDER THE FIG TREES/Sous les figues réalisé par ERIGE SEHIRI, avec dans les principaux rôles Fide Fdhili, Feten Fdhili, Ameni Fdhili, Samar Sifi, Leila Ouhebi, Hneya Ben Elhedi Sbahi, Gaith Mendassi, Abdelhak Mrabti, Fedi Ben Achour et Firas Amri.

SYNOPSIS
Melek et ses amies travaillent dans les vergers durant l’été pour payer leurs études, préparer leur mariage ou aider leurs familles. Entre les figuiers, sous le regard des ouvrières plus âgées, et des jeunes hommes, elles développent de nouveaux sentiments, flirtent, essaient de se comprendre, se dévoilent et se projettent, au seuil d’une vie d’adulte qui leur restera interdite.

Le comité de sélection a ainsi présenté le film : « comme son titre l’indique, le premier long métrage d’Erige Sehiri se déroule dans un champ de figuiers un après-midi de récoltes dévoilant les paroles libérées et non conventionnelles d’une Tunisie rurale en pleine évolution. Un film autant porté par la rigueur de son dispositif que par la force et la grâce de ses interprètes ».

Erige Sehiri est une réalisatrice tunisienne. En 2012, elle a réalisé un court documentaire Facebook de mon père, à travers lequel elle essaye d’aller à la rencontre de son père, dont l’addiction à Facebook après la révolution de 2011 l’a éloigné de tous, y compris de sa famille. En 2018, elle réalise deux courts métrages documentaires La déchirure sur les Libyens installés en Tunisie depuis 2011 et Etudiants sur le quotidien des étudiants subsahariens installés et Tunisie. La Voie Normale (2018), son premier long métrage documentaire, a pour thème les cheminots tunisiens, reflétant leur lutte quotidienne contre les défaillances des chemins de fer nationaux. Erige Sehiri est également productrice et gérante de la société de production Henia, où elle développe des films d’auteurs comme le film Les Disqualifiés (2020) de Hamza Ouni.

quinzaine des réalisateurs 2022 Ashkal

ASHKAL de YOUSSEF CHEBBI, avec dans les principaux rôles Fatma Oussaifi, Mohamed Houcine Grayaa, Hichem Riahi, Nabil Trabelsi, Bahri Rahali et Rami Harrabi.

Synopsis
Tunisie, dans les jardins de Carthage, un quartier nouveau crée par l’ancien régime mais dont la construction a été brutalement stoppée au début de la révolution, le corps d’un gardien est retrouvé calciné au milieu d’un chantier. Batal, un flic d’une cinquantaine d’années est chargé de l’enquête, il est assisté par sa jeune nièce, Fatma, une femme de trente ans. Alors que les chantiers reprennent peu à peu, les enquêteurs commencent par interroger les ouvriers des chantiers voisins mais sont loin d’imaginer ce qui les attend réellement dans cette affaire…

Le film a été ainsi présenté par le comité de sélection : « Un premier long métrage fascinant, tant par sa mise en scène plastique que par ses évocations religieuses et politiques, le réalisateur situe ce polar métaphysique dans le tumulte et le déclin de la Tunisie post révolutionnaire. D’une grande puissance esthétique, le film révèle par ailleurs une grande actrice en devenir. »

Youssef Chebbi est né en Tunisie en 1984. Après avoir fait des études d’arts, il a réalisé deux courts métrages, Vers le Nord et Les Profondeurs, qui ont été sélectionnés dans différents festivals internationaux. En 2012, il a coréalisé Babylon, long métrage documentaire qui raconte la vie et la mort d’un camp de réfugiés à la frontière tuniso-libyenne. Ashkal est son premier long métrage de fiction.

Le film sera distribué en Tunisie par HAKKA Distribution.

Quinzaine des réalisateurs 2022
L’affiche officielle de la 54ème édition de la Quinzaine des réalisateurs

De 1977 à 2019, le cinéma tunisien a été, plusieurs fois, présent dans la catégorie des longs-métrages de la Quinzaine des réalisateurs: Soleil des Hyènes de Ridha Behi, Aziza de Abdellatif Ben Ammar, Les Anges de Ridha El Behi, Halfaouine de Férid Boughedir, Poussière de Diamant de Fadhel Jaibi et Mahmoud Ben Mahmoud, Bezness de Nouri Bouzid, Fatma de Khaled Ghorbal, Mon fils de Mohamed Ben Attia et Tlamess d’Alaeddine Slim.

Erige Sehiri est la deuxième cinéaste tunisienne à rejoindre la sélection de la Quinzaine des réalisateurs, après Moufida Tlatli en 1994 avec son film Les silences du Palais.

Neïla Driss

Lire sur le même sujet:

Commentaires: