Législatives : Ennahdha rejette le scrutin uninominal voulu par Kais Saied

Le porte-parole du mouvement Ennahdha, Imed Khemiri, s’est exprimé sur le nouveau mode de scrutin voulu par le Chef de l’Etat, Kais Saied lors des prochaines élections législatives.

A ce titre, il a déclaré, ce vendredi 8 avril 2022 sur une radio que le mouvement Ennahdha restait opposé à ce mode de scrutin et qu’il rejette son adoption.

Imed Khemiri a expliqué que le scrutin uninominal majoritaire ouvre la porte aux lobbies de l’argent et de la corruption afin de dominer le processus électoral, ajoutant que ce mode n’est pas adopté dans de nombreux pays démocratiques.

Mercredi 6 avril, le président de la République Kais Saied a annoncé que les prochaines élections législatives du 17 décembre se feront sur deux tours et sur la base des individus, et non plus des listes électorales.

S’agissant du référendum, Kais Saied a annoncé qu’il sera organisé pour promulguer une nouvelle Constitution sur la base des résultats de la consultation nationale et que les Tunisiens choisiront enfin leur destin.

L’élaboration d’une nouvelle Constitution interviendra à l’issue d’un dialogue national, qui a déjà démarré, selon Kais Siaed, mais pour lui, sans « voleurs et putschistes ».

Commentaires: