Bras de fer au sein du Parti des travailleurs, 64 démissions !

Le Parti des travailleurs arrive-t-il en bout de course ?! Déchiré par des luttes intestines entre nouvelles vague et dirigeants historiques, le parti vient de perdre 64 membres, démissionnaires.

L’ancien membre du comité central du Parti des travailleurs, Wael Naouar, a confirmé, ce vendredi 8 avril 2022 dans une déclaration à l’agence TAP, que 64 membres avaient quitté définitivement le parti en marge d’une réunion tenue jeudi soir.

« Cette démission collective est un pas vers l’ouverture sur d’autres forces nationales en vue de lancer un nouveau projet politique », a-t-il ajouté.

Selon Wael Naouar, la liste des démissionnaires comprend des dirigeants centraux, régionaux et locaux. Cette décision intervient après un long « bras de fer » contre les dirigeants « historiques » du parti, a-t-il regretté.

Les raisons de cette démission collective sont nombreuses comme les choix du parti de soutenir la candidature de Hamma Hammami à la présidentielle de 2019 à titre d’exemple.

Commentaires: