UGTT : « Les grèves inévitables et pas de prémices d’apaisement »

Noureddine Taboubi hausse le ton

Dans une déclaration faite au journal de la Centrale syndicale Echaâb, et publiée ce jeudi 7 avril 2022, le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, a indiqué que les grèves, devenues inévitables, seront menées dans tous les secteurs, y compris dans la fonction publique.

Il s’agit, selon lui, de défendre le droit syndical d’une part, et en raison de la situation économique et sociale catastrophique que traverse le pays actuellement. Une situation qui exige des négociations sociales et un dialogue national afin d’en trouver des solutions.

Taboubi a précisé lors de cette interview que le gouvernement actuel est à la source de la crise, avec la fameuse circulaire N°20.

Concernant les accusations portées contre l’UGTT par ceux qui défendent le gouvernement au sujet de la suppression de la compensation et de la restructuration des institutions publiques, pour son rôle à approfondir la crise, Taboubi les a réfutées.

Il a appelé le gouvernement à dévoiler toute la vérité à propos des salaires et de la réalité des prix, avant d’évoquer la suppression de la compensation.

Et de poursuivre qu’il n’existe aujourd’hui aucune forme de décrispation avec le gouvernement et que le président de la République lui-même n’a pas évoqué le sujet de la cessation des sociétés au secteur privé ni de la levée de la compensation, en totale contradiction avec les orientations du gouvernement, selon lui.

JBA

Commentaires: