Tunisie : La SNCFT dénonce les actes de vandalisme

La Société nationale des chemins de fer tunisiens(SNCFT) a confirmé que plusieurs de ses trains ont fait l’objet d’actes de vandalisme, et ce depuis le premier jour du ramadan.

On indique que de nombreuses attaques ayant causé des dommages aux conducteurs de train et aux passagers, ainsi que des dégâts matériels ont été enregistrées.

Des trains ont été vandalisés à coups de pierre aux gares de Rades Milian, Lycée Ezzahra, Boukornine, Chaabia, Taher Sfar, Hammam Chott et Bir El Bey.

Aussi, dans la soirée du lundi 4 avril 2022, sur le quai de la gare de Riyadh, le conducteur du train a été agressé avec une extrême violence par un groupe de jeunes hommes.

La société a poursuivi indiquant que le train de nuit reliant Tunis à Gabès a également été attaqué à coups de pierres mardi à 22h20 à l’entrée de la gare de Grombalia, ce qui a entraîné un blocage de 145 minutes.

La SNCFT a assuré qu’elle cherchait à continuer à sécuriser le fonctionnement de cet équipement public malgré les difficultés qu’elle traverse, ce qui nécessite des efforts considérables de la part de ses agents, mais de tels événements rendent plus difficile la tâche qui lui est confiée et lui imposent un surcoût.

Et d’indiquer que ces incidents affectent les trajets, et peuvent conduire à l’annulation des dessertes nocturnes.

Commentaires: