Licenciement de quatre directeurs : Le syndicat des cadres de la SNCFT appelle à protester

Le syndicat de base des cadres de la Société nationale des chemins de fer (SNCFT), affilié à l’Union générale tunisienne du travail, a exprimé sa condamnation du licenciement de quatre responsables de l’entreprise sur fond de collision entre deux trains.

Dans un communiqué paru ce mardi 29 mars 2022, le syndicat a dénoncé la prise d’une telle décision sans attendre la fin des enquêtes.

Il a par ailleurs exprimé son rejet de ce qu’il a qualifié de « politique de responsabilisation » en l’absence de toute possibilité de garantir le bon exercice des fonctions.

Le syndicat a appelé tous les cadres de la société à observer une protestation, le mercredi 30 mars 2022, devant le lieu de travail à dix heures du matin.

Rappelons que lundi dernier, une collision avait eu lieu entre deux trains au niveau de Jebel Jelloud (banlieue sud de Tunis), faisant 95 blessés.

Le tribunal de première instance de Tunis 2 avait ordonné une enquête judiciaire sur cet accident.

Commentaires: