Spéculation : Plus de 300 tonnes de denrées alimentaires saisies, 10 personnes interpellées

260 tonnes de semoule, farine, riz et sucre ont été saisies en quatre jours | CP : Ministère de l’Intérieur

La Garde nationale et la Douane, en coordination avec les directions régionales du commerce, ont interpellé dix personnes, entre les 17 et 20 mars 2022, dans le cadre de la lutte anti-spéculation.

Au cours de ces quatre jours, 439 opérations de contrôle ont abouti à la rédaction de 481 procès-verbaux et infractions, et à la saisie de 49 moyens de transport, de 260 tonnes de semoule, farine, riz et sucre, ainsi que 93 tonnes de fruits et légumes.

Selon un communiqué publié par le ministère de l’Intérieur, 11.327 litres d’huile subventionnée, 15 mille œufs, 69 mille boites de conserve et 14.179 litres de carburant ont également été saisis.

Il est à noter que le nouveau décret portant sur la spéculation annoncé par le président de la République hier dimanche est paru hier, lundi 21 mars 2022, dans le JORT.

Désormais, les spéculateurs risquent gros, notamment pour les bandes et les réseaux de trafic. Selon le document du décret publié en effet dans le JORT, les spéculateurs seront sanctionnés d’une peine de 10 ans de prison en plus d’une amende de 100 mille dinars.

Si la spéculation concerne des produits subventionnés par l’Etat, cette peine sera doublée. En cas de spéculation lors des périodes exceptionnelles ou lors des catastrophes, une peine de 30 ans de prison est réservée aux spéculateurs.

Toujours selon ce document, les personnes appartenant à des bandes, des réseaux de malfaiteurs ou des organisations criminelles impliqués dans des actes de spéculation risquent la perpétuité.

Commentaires: