Noureddine Taboubi : « Les réformes douloureuses ne passeront pas »

Le secrétaire-général de la Centrale syndicale Noureddine Taboubi a épinglé, ce mercredi 16 mars 2022, le document gouvernemental portant sur les réformes économiques et sociales.

Lors d’un rassemblement dédié au secteur du transport Taboubi s’est opposé à toute réforme pouvant porter atteinte au pouvoir d’achat et aux droits des Tunisiens.

« Il n’y aura pas de réformes douloureuses contre les citoyens, nous sommes pour la rectification et la résolution de certains problèmes, mais le peuple ne va pas payer le prix des mauvaises politiques », a-t-il expliqué.

Evoquant la situation politique dans le pays, le premier responsable de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a appelé de nouveau au dialogue national qui devra résoudre tous les différends politiques. Et de préciser que la Tunisie a besoin plus que jamais de dialogue pour surmonter la crise.

« Nous étions aux côtés de notre peuple le 25 juillet, mais depuis, les choses ont changé et s’il y avait réellement une volonté politique on aurait pu surmonter la crise », a-t-il encore dit.

Dernièrement lors d’un entretien avec la cheffe du gouvernement Najla Bouden, Taboubi s’est dit ouvert à toutes les réformes justes et équitables. 

Commentaires: