Tunisie : Réunion de haut niveau entre l’UGTT, l’UTICA et la Banque Mondiale

Ferid Belhaj, vice-président de la Banque mondiale, en charge du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord

Comme annoncé, il y a deux jours, Samir Majoul, président de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), et Noureddine Taboubi, secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), tiennent une réunion, ce samedi 19 février afin de plancher sur un plan de relance économique.

Il devraient présenter les premiers contours de ce plan à Ferid Belhaj, vice-président de la Banque Mondiale (BM) pour la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), qui assiste à cette réunion de haut niveau destinée en premier lieu à élaborer des solutions urgentes pour relancer la machine économique en Tunisie.

Jeudi, Samir Majoul, qui a assisté au 25ème congrès de la centrale syndicale, a exprimé la nécessité pour l’UGTT et l’UTICA d’élaborer un plan de relance économique afin de le présenter, dans les plus brefs délais à la Banque mondiale (BM) et au Fonds Monétaire International (FMI).

Profitant de la présence du représentant de la BM en Tunisie, ce dernier a été invité à participer à la réunion. Dans ce contexte, il est attendu que les experts du FMI, actuellement en Tunisie pour poursuivre les négociations avec les autorité tunisiennes, se réunissent avec l’UGTT et l’UTICA.

Le dilemme sera imposant notamment pour le gouvernement tunisien dans la mesure où le temps lui est compté pour mettre en place rapidement des réformes s’il veut bénéficier d’un prêt du FMI. En parallèle, il devra obtenir la bénédiction de l’UGTT, chose peu évidente ! C’est pour cette raison que les experts du FMI devraient insister pour obtenir l’aval de la centrale syndicale dans l’activation des réformes demandées.

Du côté de la BM, l’affaire paraît moins compliquée, du moins sur le papier. Hier, lors d’une réunion avec la ministre des Finances, Sihem Boughdiri Nemssia, Férid Belhaj, a assuré la disposition de la banque à accompagner la Tunisie dans l’exécution de son programme de réformes, confirmant que la BM continuera à mettre en œuvre des projets de coopération.

Commentaires: