Après la réexpédition des déchets italiens, la Tunisie entend réclamer une indemnisation

Les ministres du Transport et de l’Environnement ont supervisé la réexpédition des déchets italiens ce vendredi 18 février 2022, au port de Sousse.

La ministre de l’Environnement, Laila Chikhaoui, a indiqué à Mosaïque que 213 conteneurs ont été restitués, et le reste des déchets se trouvant dans l’entrepôt où s’est produit l’incendie sera examiné, à partir de demain.

Dans ce contexte, Chikhaoui a qualifié d' »historique » le processus de retour des déchets qui se trouvent dans le port depuis près de deux ans, et a remercié, à cet effet, la société civile, les institutions publiques et privées, et le président de la République.

Elle a déclaré que la réexpédition des déchets est un événement sans précédent dans le monde, (marchandises importées réexportées).

La ministre a ajouté que la prochaine étape qui consiste à réclamer les compensations nécessaires au prix de ce que l’Etat tunisien a encouru, sera bientôt lancée.

C’est un cargo de l’armateur turc Arkas qui s’est chargé de cette réexpédition, survenue suite à un accord signé le 11 février dernier, entre la Tunisie et l’Italie.

Cet accord définit les engagements qui incombent à chacune des parties en matière de rapatriement, en premier lieu, de 213 conteneurs de déchets, actuellement, stockés au port de Sousse, vers l’Italie.

Selon cet accord, c’est la partie italienne qui prend en charge tous les frais liés à la réexpédition des déchets.

Commentaires: