La dissolution de l’ISIE serait un pas dangereux, estime Mourakiboun

La présidente du Réseau Mourakiboun, Raja Mejebri, a estimé que toute démarche visant à dissoudre l’Instance Supérieure indépendante pour les élections (ISIE) est un pas dangereux.

Selon ses dires, sa dissolution nécessite qu’une autre partie se charge d’organiser les élections et le référendum à venir. « Mais quelle serait la nature de cet organe, l’étendue de son expérience, sa transparence et la possibilité de rendre des comptes lors de l’enregistrement des violations ? », s’est-elle interrogée.

Par ailleurs, Mejebria déclaré qu’il n’y a actuellement aucune intention claire de dissoudre l’ISIE, car son budget pour l’année 2022 a été alloué dans le cadre de la loi de finances.

« Nous voulons que l’instance reste et supervise les élections parce que nous voulons que la structure de supervision soit indépendante », a-t-elle déclaré.

Elle a également appelé à la participation d’experts et de parties qui ont une relation et une connaissance de la question électorale « afin qu’on puisse construire une voie participative et consensuelle lors de la modification de la loi électorale. »

Commentaires: