Le médecin agressé de l’hôpital Charles Nicolle saisit la justice

Wajih Dhakar

Violemment agressé, samedi pour avoir revendiqué de meilleures conditions de travail à l’hôpital Charles Nicolle où il exerce, le médecin Wajih Dhakar a décidé de saisir la justice.

Il a annoncé, ce lundi 14 février 2022 sur les ondes de Mosaique fm, avoir intenté un procès contre l’infirmier qui l’a agressé pour avoir préparé un rapport destiné à la direction sur les mauvaises conditions de travail.

Dans ce rapport, il évoque la négligence vis-à-vis des patients que ce soit de la part des médecins ou du cadre paramédical.

Mettant le doigt sur ces mauvaises conditions dans un statut Facebook, le médecin a été alors pris pour cible par les infirmiers de son service qui n’ont plus voulu coopérer avec lui.

L’un des infirmiers l’a interpellé avant de lui adresser un coup de poing au visage, en présence de plusieurs médecins et infirmiers, témoins de la scène, raconte Wajih Dhakar.

Il va plus loin en indiquant qu’après avoir porté plainte contre son agresseur, une de ses collègues a émis le vœu de témoigner. Depuis, elle a reçu de nombreuses menaces sur les réseaux sociaux, souligne-t-il.

Selon lui, d’autres médecin ont déjà soumis des rapports sur des suspicions de vols, de harcèlements et d’agressions mais l’Inspection générale de la santé et la direction de l’hôpital n’ont jamais réagi.

Notons que l’association des jeunes médecins a appelé à un mouvement de protestation pour dénoncer l’agression de ce médecin et que le ministre de la Santé Ali Mrabet, avait souligné, vendredi, l’impératif de renforcer la protection nécessaire au personnel de la santé contre les agressions répétitives.

Commentaires: