SNJT : 30 cas d’agression contre les journalistes recensés en janvier

L’Unité de surveillance du Centre de sécurité professionnelle du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a enregistré 30 attaques contre des journalistes au cours du mois de janvier, soit le taux le plus élevé des six derniers mois.

Selon un communiqué du Syndicat publié ce vendredi 11 février 2022, la plupart de ces attaques ont été enregistrées sur le terrain lors des manifestations, par contacts directs et sur les réseaux sociaux, et elles ont touché 25 journalistes et 8 photojournalistes (15 femmes et 18 hommes).

Les victimes travaillent dans 21 médias (10 sites Internet, 4 stations de radio, 3 agences de presse, 3 journaux et une chaîne de télévision).

Tunisie : 224 agressions contre les journalistes en un an

En un an – du 1er novembre 2020 au 25 octobre 2021 – l’observatoire relevant du centre de la sécurité professionnelle du SNJT avait enregistré 224 attaques contre les journalistes.

Il s’agit du bilan le plus élevé au cours des cinq dernières années.

La hausse du nombre d’agressions s’explique par une recrudescence des mouvements sociaux au début de l’année 2021 et notamment après l’annonce des mesures exceptionnelles, le 25 juillet dernier, ce qui a engendré une hausse des agressions contre les journalistes, avait rapporté la coordinatrice de l’unité d’observation, Khaoula Chabbah.

En réponse à ces agressions, 39 actions en justice avaient été intentées par des journalistes alors qu’une seule affaire a abouti à une condamnation judiciaire.

Commentaires: