Le comité de défense de Noureddine Bhiri appelle à éviter de manifester le 6 février

L’équipe de défense du dirigeant nahdhaoui et ancien ministre de la Justice Noureddine Bhiri a appelé à éviter de manifester le 6 février, jour de la commémoration de l’assassinat du martyr Chokri Belaïd.

Dans un communiqué publié par le membre du comité, Samir Dilou, on indique que face à la polémique soulevée par l’appel à manifester le 6 février 2022, il faudrait éviter que les tentatives de libérer Noureddine Bhiri coïncident avec cette date.

Et de souligner que le comité refuse que la défense de cette juste cause  »s’heurte » avec d’autres causes justes, notamment le cas du martyr Belaid.

Il convient de noter qu’un certain nombre de partis et d’organisations nationales ont appelé à un mouvement de protestation le 6 février au niveau de la place des droits de l’homme de l’avenue Mohammed V.

Le mouvement Ennahdha a appelé à manifester à l’avenue Habib Bourguiba, en solidarité avec Noureddine Bhiri.

De leur côté, les membres de la campagne « Citoyens contre le coup d’Etat » ont appelé à une manifestation à l’Avenue Habib Bourguiba.

Pour sa part, l’ancien dirigeant du mouvement Ennahdha, Imed Hammami, a appelé le ministre de l’Intérieur à assumer ses responsabilités et à interdire ces mouvements de protestation.

Hammami a indiqué que la Tunisie reste confronté à la cinquième vague de la pandémie, et que la période actuelle connaît un pic de propagation du virus.

Commentaires: