STEG : Les créances non réglées s’élèvent à plus de 2 milliards de dinars

La Société Tunisienne d’Electricité et du Gaz (STEG) est, le moins qu’on puisse dire, dans une situation financière peu enviable, selon un rapport récemment publié par le ministère des Finances sur « Les entreprises publiques ».

Ce rapport épingle à la fois le déficit de couverture des coûts par la tarification et les créances non réglées par la clientèle. Deux constats qui continuent de peser lourd sur la situation financière de la STEG plaçant celle-ci dans l’incapacité de rembourser ses fournisseurs de gaz, notamment la société algérienne SONATRACH.

Les difficultés financières que traversent la société sont, en grande partie, dues au déficit enregistré en matière de couverture des coûts par la tarification. Pour l’année 2019, ce déficit a été de l’ordre de 24% pour l’électricité et de 41% pour le gaz.

Mais la STEG souffre aussi des créances non réglées. celles-ci se sont élevées en 2020, à 2020 millions de dinars (MD) dont 1099 MD auprès des privés et 951 MD auprès de l’Etat et des établissements publics.

Commentaires: