Ministère de l’Intérieur : De hauts cadres mis à la retraite forcée

Cette décision serait en lien avec l’affaire des passeports et des certificats de nationalité octroyés illégalement. Selon Mosaïque FM, plusieurs hauts cadres, dont un ancien directeur général, du ministère de l’Intérieur ont été mis à la retraite forcée.

Il s’agit notamment de responsables relevant de la direction des frontières et des étrangers, ainsi que des superviseurs sécuritaires de consulats et d’ambassades tunisiens à l’étranger, selon la même source.

Le ministre de l’Intérieur Taoufik Charefeddine avait tenu une conférence de presse pour revenir sur les circonstances d’arrestation et d’assignation à résidence du leader d’Ennahdha Noureddine Bhiri et de l’ancien cadre au ministère de l’Intérieur Fathi Baldi.

Le ministre a annoncé que ces arrestations sont motivées par de véritables soupçons de terrorisme et de corruption relatifs à la délivrance de certificats de nationalité tunisienne, de passeports et d’extraits de naissance d’une manière illégale.

« Ces décisions ne sont pas arbitraires et nous travaillons conformément à la loi », a-t-il affirmé.

Commentaires: