Abir Moussi : « L’assignation à résidence doit inclure Rached Ghannouchi »

La présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, a appelé à ce que le chef du mouvement Ennahdha soit assigné à résidence, à l’instar de son président adjoint Noureddine Bhiri.

« Comment est-ce que le chef adjoint du mouvement soit une menace pour la sécurité publique, mais pas le président ? », s’est-elle interrogée dans une vidéo publiée sur sa page Facebook.

Moussi a souligné que Ghannouchi utilise toujours sa qualité de président du Parlement, adresse des correspondances et utilise les documents protocolaires, dénonçant que l’autorité intérimaire l’a laissé libre, devenant, selon ses dires, une source de menace.

Evoquant la conférence de presse du ministre de l’Intérieur, elle a confirmé que le mouvement Ennahdha est un mouvement terroriste. « L’Etat l’a reconnu, et le chef de ce mouvement est impliqué dans le terrorisme, selon ce qu’a déclaré le ministre de l’Intérieur », ajoute-elle.

Concernant le sit-in du PDL devant le siège de l’Union des Oulémas musulmans, Moussi a tenu l’État pour responsable de la sécurité des manifestants et du retard pris dans la réalisation de leurs revendications.

Commentaires:

Commentez...