Fayçal Derbel : « En absence de solutions, la Tunisie ira au Club de Paris »

La polémique autour du Club de Paris refait surface. Si les hauts responsables tels que le gouverneur de la Banque Centrale ont écarté un tel scénario, pour Fayçal Derbel député et rapporteur de la commission des Finances le risque est bien réel.

Intervenant ce lundi 27 décembre 2021, sur les ondes de Shems il affirme que si la Tunisie ne parvient pas à trouver des solutions économiques et financières, elle sera contrainte d’aller au Club de Paris.

Il a également affirmé qu’il est presque impossible de solliciter l’aide du FMI vu que les réformes tardent toujours. Selon ses dires, le FMI réclame surtout trois réformes, portant sur la masse salariale, la caisse de compensation et les entreprises publiques.

Alors que la situation économique en Tunisie est alarmante, certains commencent à évoquer le scénario du Club de Paris.

Le club de Paris est un groupe informel de créanciers publics dont le rôle est de trouver des solutions coordonnées et durables aux difficultés de paiement de pays endettés. Les créanciers du club de Paris leur accordent un allègement de dette pour les aider à rétablir leur situation financière.

La réponse vient en premier du gouverneur de la Banque Centrale qui estime que la Tunisie n’a pas à aller au Club de Paris. Aussi, la ministre des Finances Sihem Boughdiri a confirmé le même constat.

Pour elle, « il est hors de question d’aller au Club de Paris » et que la Tunisie est toujours capable d’honorer ses engagements auprès des institutions financières.

Commentaires: