Plan d’assassinats : Kais Saied et l’Intérieur appelés à fournir plus de détails

Ce n’est pas la première fois que le président de la République Kais Saied évoque un tel plan.

On se rappelle tous des informations sur un plan d’empoisonnement du président de la République, dès les premiers mois de son règne.

On se rappelle aussi de l’histoire du colis empoisonné, mais aussi de plusieurs déclarations et affirmations de la part du président de la République laissant croire à de tels scénarios.

Sauf que malheureusement, toutes ses affirmations sont restées sans suite, et l’opinion publique est restée sur sa faim.

Hier jeudi 23 décembre, lors d’un conseil ministériel, le chef de l’Etat a averti contre un plan d’assassinat le visant ainsi que d’autres responsables. Il a même affirmé qu’un appel laissant connaître le jour de l’assassinat a été intercepté et que le ministre de l’Intérieur est au courant.

Des informations aussi graves qu’elles soient d’autant plus que la Tunisie est au cœur d’une situation exceptionnelle.

Comment cet appel a-t-il été intercepté ? Pourquoi de telles informations restent sans suites sécuritaires ?

En tout cas, jusqu’à présent aucune arrestation n’a eu lieu, le ministère de l’Intérieur et les services de communication de Carthage sont appelés à fournir plus de données surtout que l’opinion publique a été choquée par les annonces du président de la République.

Commentaires: