Tunisie : La journaliste et activiste Maryem Bribri condamnée à 4 mois de prison

Suite à une plainte déposée contre elle par le secrétaire général du Syndicat des Forces de sécurité intérieure à Sfax, la journaliste et militante de la société civile, Maryam Bribri a confirmé, ce mercredi 22 décembre 2021, que le tribunal de première instance de Sfax 2 l’avait condamnée à 4 mois de prison et à 500 dinars d’amende.

Une peine prononcée en raison de sa publication sur son compte Facebook en octobre 2020, d’une vidéo documentant une agression sur un citoyen par un agent de sécurité à Nabeul.

“Dans le dossier de plainte contre moi on a fouillé dans mes photos personnelles et sur mon compte facebook ou j’ai publié quelques publications critiquant les pratiques des policiers, on m’a suivi , on m’a harcelé”, révèle-t-elle.

Maryem Bribri n’est pas la première activiste à se plaindre de ces pratiques ou d’agressions. Le 21 octobre dernier, Badr Baabou, président de l’association DAMJ pour l’égalité et la justice, a été agressé par des policiers. Muni d’un certificat médical, il avait pu prouver qu’il avait été violemment agressé au niveau de la tête et du visage.

Sarah Guessmi

Commentaires: