Tunisie : Quelle carte le mouvement Ennahdha va-t-il maintenant jouer ?

Exclu ou presque de la scène politique, un parti en ébullition en interne, une image hautement impactée par l’incident de Sami Essifi… Ennahdha et son leader historique Rached Ghannouchi risquent gros. Pour certains, il traverse l’une des phases les plus sombres de son histoire.

Autant dire que la dernière annonce présidentielle ayant fixé un calendrier électoral pour la prochaine période, a davantage, fragilisé le temple bleu. Mais que reste-il vraiment à Rached Ghannouchi ? Quelle carte va-t-il maintenant jouer ?

Alors que les dés sont jetés, pour Rached Ghannouchi et pour Ennahdha, la situation est tellement difficile qu’ils commencent à tout instrumentaliser à des fins politiques.

Cependant, désormais, il semble que les règles du jeu aient changé et que le parti doit s’habituer à sa nouvelle position au second plan de l’échiquier politique en Tunisie.

Car en dépit de la forte résistance des partis politiques au projet politique de Kais Saied, le calendrier électoral qu’il a annoncé semble satisfaire les parties étrangères. Les Etats-Unis ont été le premier pays à réagir à une telle annonce d’envergure en saluant le pas franchi par Kais Saied.

Si le président de la République a mis tout le monde devant le fait accompli, Ennahdha, fidèle à ses habitudes, ne restera certainement pas les bras croisés, la carte de la pression dans la rue et des protestations marquera la prochaine période en Tunisie.

Commentaires: