Kais Saied à Antony Blinken : « La Constitution n’a pas été suspendue »

Le chef de l’Etat Kais Saied a eu hier samedi 20 novembre un échange téléphonique avec le chef de la diplomatie américaine Antony Bliken.

Selon un communiqué de la part de la présidence de la République, c’était l’occasion de clarifier les motifs ayant conduit aux décisions du 25 juillet. A cet effet, le président de la République a expliqué que l’Etat tunisien était sous la menace de la corruption qui a « gangréné plusieurs secteurs et institutions dont le parlement ».

Kais Saied s’est engagé à sortir de cette situation exceptionnelle vers une autre durable, ajoutant que les préparatifs vont bon train pour la prochaine étape. « La Constitution n’a pas été suspendue, nous avons seulement levé l’immunité des députés dont certains sont liés à des affaires de corruption », a-t-il ajouté.

Pour Kais Saied, les partenaires de la Tunisie doivent être conscients des problèmes socio-économiques dans le pays.

Pour sa part, le haut responsable US a fait part du soutien de son pays à la Tunisie ajoutant que ces réformes doivent être menées dans les plus brefs délais.

Commentaires:

Commentez...