Une agence japonaise de notation dégrade, à son tour, la note de la Tunisie

Banque centrale de Tunisie

Après Moody’s, l’Agence de notation financière japonaise R&I a abaissé la note de l’émetteur en devises étrangères de la Tunisie à B+ avec une perspective négative.

Dans un communiqué publié, hier mardi 16 novembre, l’agence japonaise précise qu’elle  » abaissera encore la note si le processus de négociation entre la Tunisie et le Fonds monétaire international (FMI) se prolonge, estimant que la situation suscite des inquiétudes quant à la diminution de la certitude du remboursement de la dette.

 » Bien qu’il soit positif que le gouvernement ait repris les discussions avec le Fonds monétaire international (FMI), il est encore difficile de prévoir quand ils parviendront à un accord « , souligne l’agence, rapporte l’agence TAP.

 » La situation politique de la Tunisie est incertaine depuis que le président de la République Kais Saied a assumé toute l’autorité exécutive. On craint de plus en plus que le retour à une trajectoire de croissance durable ne soit retardé « , indique l’agence de notation.

L’agence de notation américaine Moody’s avait annoncé, le 14 octobre 2021, la dégradation de la note souveraine de la Tunisie à long terme, en devises et en monnaie locale, de B3 à Caa1, et maintenu la perspective négative.

Moody’s avait également abaissé la note de la Banque centrale de Tunisie, qui est légalement responsable des paiements sur toutes les obligations du gouvernement, de B3 à Caa1 et maintenu la perspective négative.

Commentaires:

Commentez...