Tunisie : Ennahdha accuse Kais Saied de vouloir faire main basse sur la justice

Le mouvement Ennahdha a accusé, ce jeudi 4 novembre 2021, la présidence de la République de vouloir faire main basse sur la justice.

Considérant que le Conseil supérieur de la magistrature est « un acquis constitutionnel », il estime, « qu’il faut respecter son rôle pour garantir le bon fonctionnement de la justice et son indépendance ».

Dans une déclaration, aujourd’hui, à l’issue de la réunion de son bureau exécutif, le parti Ennahdha a estimé que la réforme de la justice ne peut en aucun cas découler de décisions unilatérales imposées par le pouvoir exécutif. Des décisions, selon Ennahdha, qui sont en violation des dispositions de la Constitution.

Ennahdha réagissait au fait que le président de la République a chargé la ministre de la Justice d’élaborer un projet sur le Conseil supérieur de la magistrature (CSM). Ce dernier a fait part de son refus de toute réforme de la justice dans le cadre des mesures exceptionnelles.

Commentaires:

Commentez...