Moussi : « Le retard de Saied donne l’opportunité aux Islamistes de se repositionner »

La secrétaire générale du Parti Destourien Libre (PDL), Abir Moussi a imputé le flou qui règne dans le pays, par le retard pris dans la prise de mesures concrètes au niveau politique et économique.

En visite à Kébili, Moussi a déploré le piétinement du processus de formation du gouvernement, reprochant à Kais Said de n’avoir pas fixé de délais pour la période d’application des mesures exceptionnelles.

Elle a comparé la scène politique à un champ de bataille entre le président de la République et ses sympathisants d’une part et Rached Ghannouchi (président d’Ennahdha) et ses partisans, d’autre part. Pour elle, ce retard donne le temps aux « Frères musulmans » pour se repositionner.

Réagissant à la récente déclaration de Kais Saied sur les agences de notation financière, la cheffe du PDL a estimé que  » cette déclaration dénote une méconnaissance de la crise financière que traverse le pays et de la gestion de l’Etat qui, selon elle, a toujours respecté ses engagements envers les institutions internationales « .

Elle a, mis l’accent sur la nécessité de résoudre cette crise et de mobiliser les ressources financières nécessaires afin de boucler le budget de l’Etat, rappelant que le gouverneur de la Banque Centrale et des experts économiques ont déjà tiré la sonnette d’alarme sur la gravité de la crise actuelle.S’agissant des appels au dialogue national, Moussi a affirmé son refus de s’asseoir à la même table que ceux qui ont ruiné le pays.

Commentaires:

Commentez...