« La démocratie, un choix irréversible en Tunisie » insiste Jarandi


Le ministre des Affaires étrangères Othman Jerandi s’est entretenu lundi avec le secrétaire général des Nations Unies pour le Moyen Orient, l’Asie et le Pacifique Khaled Khiari des développements dans la région et le besoin de joindre tous les efforts internationaux pour endiguer le terrorisme par le biais d’une approche internationale globale.

La rencontre s’est déroulée en marge de la participation du ministre aux travaux de la 76e session de l’Assemblée générale des nations Unies tenus à New York du 21 au 27 septembre et dans le cadre d’une série d’entretien avec de hauts responsables onusiens.

Les deux parties ont abordé les moyens de relancer le processus de paix pour parvenir à une solution juste et permanente à la cause palestinienne. Elles ont, également, soulevé les différents défis auxquels la région arabe fait face et leurs répercussions sur la paix et la sécurité internationale, en ce qui concerne, notamment, le terrorisme, ce fléau transcontinental qui ne cesse de compliquer la situation dans les zones de conflit et les foyers de tension, peut-on lire dans un communiqué du département des Affaires étrangères publié lundi.

D’autre part, lors des travaux de la réunion des Nations Unies, Jerandi a réitété l’attachement de la Tunisie au choix démocratique et à la préservation des libertés et des droits individuels. « La démocratie est un choix irréversible », a-t-il insisté.

Commentaires:

Commentez...