Tunisie : Depuis 2011, le nombre d’établissements éducatifs privés a augmenté de 46%

CP :AP

Avec la rentrée scolaire, tous les regards se tournent vers l’état de nos établissements éducatifs. Mais comme chaque année, nos écoles, lycées et collèges se trouvent dans un état lamentable, et c’est l’héritage de plusieurs années. Le constat a même été confirmé par le ministre de l’éducation Fethi Selaouti.

Néanmoins, l’autre dilemme auquel fait face l’école publique, c’est la concurrence déloyale des établissements privés qui jouissent de tous les atouts pour offrir un meilleur environnement aux élèves.

Ces dernières années, le nombre d’élèves inscrits dans les établissements éducatifs privés a considérablement augmenté, certains annonçant une hausse de 500% durant ces dix dernières années.

Intervenant sur les ondes de Shems FM, le ministre de l’Education a démenti ces chiffres affirmant qu’il est loin de la réalité. Cependant, il a annoncé qu’au cours de ces dix dernières années le nombre d’établissements éducatifs privés à augmenté de 46% ce qui confirme cet exode vers le système d’éducation privé.

En chiffres, l’année scolaire 2021-2022, ce sont 2,3 millions d’élèves et 154.873 enseignants qui vont retrouver les écoles, collèges et lycées à l’occasion de la rentrée.

L’année préparatoire englobera 60.400 élèves alors que le cycle primaire concernera 1.232.660 élèves. Quant au cycle d’enseignement secondaire, il comprendra 1.021.274 d’élèves, soit une augmentation totale des effectifs de 2,9%.

6130 établissements scolaires

Le nombre total d’établissements s’élève à 6130 (contre 6115 en 2020/2021) et celui des classes, s’élève, quant à lui, à 90.055.

Ces établissements sont répartis entre 4590 écoles primaires et 1540 collèges et lycées secondaires sachant que 971 de ces établissements sont en cours d’entretien ou d’agrandissement, et 98 espaces préfabriqués ont été fournis pour un coût de 3,25 millions de dinars.

Le ministre a souligné que le budget de son ministère pour l’année 2021 s’élève à 6743 millions de dinars, soit une hausse de 3,3% par rapport à 2020.

Commentaires:

Commentez...